apnée en dormant

Des données récentes sur l’apnée du sommeil confirment que 49% des hommes contre 23% des femmes en souffrent. Ils ne sont pas pressés de la traiter convenablement toutefois. L’ignorance des symptômes de cette maladie du sommeil peut en être la cause. Cet article vous met donc en connaissance des faits pour déceler l’apnée sous toutes ses formes.

Des ronflements croissants et bruyants

Ces ronflements se produisent, car des obstacles empêchent partiellement ou totalement la circulation d’air dans les voies respiratoires. Ces obstacles peuvent être des graisses ou bien des muscles mous de la gorge. Plus leur sonorité augmente plus les voies sont bouchées et plus le malade a du mal à respirer.

Son cœur peut battre plus vite à cause de la rareté de l’oxygène dans le sang. Les hommes ont plus tendance à ronfler que les femmes à raison de leur anatomie. En effet, les graisses s’entassent plus dans le haut du corps chez les hommes. Leurs voies respiratoires pourraient se boucher vite.

Des étouffements et sueurs nocturnes

Les interruptions de respiration sont à l’origine de ces étouffements. Les mouvements de la cage thoracique sont suspendus instinctivement pendant un laps de temps (de 10s à 60s). Les efforts du malade pour inspirer l’air sont stoppés dû aux importantes obstructions.

Des sueurs suivent ces arrêts respiratoires. Le cœur bat à la chamade, car le sang qui lui parvient ne comporte que peu d’oxygène. Le malade bien qu’étendu sur son lit retrouve les conditions d’un corps en plein effort physique. Son cerveau lui dicte de se réveiller pour reprendre vite son souffle.

Des réveils nocturnes et des envies d’uriner

Le malade expérimente des heures de sommeil interrompues avec la bouche sèche et le corps en sueur. C’est son cerveau affolé qui l’a poussé à déranger son sommeil et changer de position; ainsi, il peut de nouveau inspirer l’air sans difficulté. Dans le cas d’une apnée de sommeil sévère, une centaine de réveils se produit.

Ces réveils résultent de l’état stressant dans lequel se trouve le cerveau. Des envies d’uriner peuvent également se produire. Dans le cas d’une apnée centrale du sommeil ou apnée du sommeil sans ronflement, c’est le cerveau lui-même qui se trouve perturbé. Cela peut s’expliquer par un traumatisme subi ultérieurement au niveau du cerveau ou des muscles de respiration.

La fatigue et la somnolence diurne

Le patient ressent de la fatigue au réveil tous les matins. Il a des maux de tête aussi. Pendant le jour, il s’endormit pendant des heures. Il lui est impossible de se vaquer à ses tâches quotidiennes convenablement, car il a sommeil tout le temps. Des accidents peuvent lui arriver, car son envie de dormir peut lui être difficile à maîtriser.

Des changements s’opèrent dans son comportement. Un rien peut l’irriter et il perd de la mémoire. Il n’arrive pas à rester concentré sur une chose. Il peut finir dans un état de dépression grave. Ces symptômes peuvent se présenter sous différents degrés d’une personne à une autre. Il est sage de consulter un médecin traitant pour mieux cerner cette maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *